Expérience SpéléOrizon

Une sortie « Spéléologie Découverte » en famille

 

Ce matin du 10 juillet, je retrouve une petite famille pour aller découvrir la Grotte Roche dans les Gorges de la Bourne : Fanny, Bertrand et leurs enfants, Milo (6 ans) Gabin (5 ans) et Charles (4 ans). Je les accueille au hameau des Jarrands puis nous nous suivons jusqu’au parking ou je leur présente la sortie. Nous allons faire une « randonnée souterraine », explorer et découvrir! Les enfants ne savent pas très bien à quoi s’attendre les parents non plus …

On s’équipe ! Concentration et impatience; combinaison, casque, quelques consignes de sécurité et c’est parti ! En quelques minutes, à côté de la rivière l’antre de la grotte… Petite photo du départ : les choses sérieuses commencent !

« C’est drôlement grand ! » disent les enfants! Effectivement la grotte est un ancien drain du massif. J’encourage les enfants à explorer par eux-mêmes. Intimidés d’abord, ils se prennent rapidement au jeu, les voilà escaladant plus aisément que les adultes les rochers. Ils arrivent à l’ancien terminus de la grotte. À cet endroit le réseau était obstrué par une quantité importante de sable que l’eau en partant avait laissée. Alors pendant plus de 20 ans les spéléologues ont creusé pour trouver la suite du réseau, et grâce à eux nous voilà ici.

Nous poursuivons la visite par un passage plus étroit, je passe devant. Une petite escalade puis le méandre des égyptiens (parce que l’astuce est de passer sur le côté). J’aide les enfants à passer ils sont très à l’aise et manifestement ravis. On entend des rires étouffés, on entrevoit un casque ou un pied qui aussitôt disparait. Je leur explique de m’attendre un peu plus loin dans une salle plus grande. Ce n’est pas tout mais il faut aider les parents aussi!

Dans la salle basse, les enfants marchent debout alors que nous sommes à quatre pattes. C’est le moment de s’imprégner de l’univers souterrain. Tout le monde s’assoit, nous allons éteindre les lumières, pour écouter la grotte… Quelques rires des enfants qui gigotent encore puis rien et le bruit de l’eau !

 » Il y a des animaux ici ?  » « Oui, des chauves-souris ou d’autres petits insectes, mais ils sont rares et très sensibles. » La galerie s’agrandit de nouveau et nous voilà dans la galerie de la persévérance, une salle de 15m de large par 25m de haut et 100m de long. « Regardez on dirait des petites tours, c’est quoi? «  Un ensemble de concrétions formées en pile d’assiettes occupe une partie de la salle, le plancher semble effondré et les murs portent de nombreuses stalactites. Pour le retour, et comme les enfants en demandent encore, je les emmène au travers de rochers jusqu’à la sortie.

Le sourire jusqu’aux oreilles nous retournons à la voiture pour se déséquiper. Au cours de cette ballade, petits et grands ont pu trouver leur compte, s’amuser tout simplement et découvrir un nouvel univers.

Martin, le 15 juillet 2013