Expérience SpéléOrizon

Spéléo Sportive sur le Vercors – Le Gour Fumant

Ce samedi 31 octobre nous sommes allés au Gour Fumant pour une belle sortie spéléo sur le Vercors.

Objectif : -120 mètres.

Un petit groupe de quatre personnes avec Pascaline, Clément, Cécile et Romain.

Rendez-vous à 9h à Villard de Lans, puis en route pour la cavité qui se trouve sur les hauts plateaux du Vercors (la plaine d’Herbouilly exactement).

En arrivant sur place, il fait plutôt froid… et nous nous pressons pour nous préparer… 5 minutes de marche nous amène à l’entrée de la cavité où le soleil est au rendez-vous. Nous en profitons pour nous réchauffer avant de partir pour la journée dans l’obscurité de la grotte.

Un petit briefing sur la progression sous terre et les techniques de rappel et c’est parti.

Nous commençons par un joli puits de 17 mètres, la descente se fait plein vide. Un peu de marche et nous voilà à la suite des festivités, quatre puits s’enchaînent, deux de 10 mètres puis deux de 15.

Nous profitons d’une plateforme sèche pour faire le pique-nique. Il nous reste un dernier rappel de 16 mètres et nous voilà dans la rivière.

La rivière du Gour Fumant n’est pas très profonde, nous passons sans nous mouiller avec nos bottes, quelques passages étroits, de jolies petites cascades et nous arrivons à la cote -120 Mètres. Ici nous remontons un surcreusement de la cavité appelé « le Dragon Chinois » (de par sa forme). Cette salle est basse de plafond, mais très concrétionnée… Nous profitons un bon moment de ses stalactites, stalagmites et colonnes, puis c’est l’heure de remonter.

Arrivés à la base des puits je prends 10 minutes pour expliquer au groupe la technique de remontée sur corde, régler les pédales (elles nous aiderons à nous hisser). Tout le monde a bien compris, nous remontons chacun notre tour et j’attends mon petit groupe au sommet des puits pour vérifier que tout va bien.

Tout le monde est à l’aise, Pascaline et Clément partent un peu devant pour limiter les temps d’attente en bas de chaque puits, je reste avec Cécile et montre à Romain comment déséquiper.

La remontée se fait vite, nous sommes dehors vers 17h30 après environ sept heures de spéléo.

Nous sommes comblés par cette belle journée et arrivons juste à temps pour le coucher de soleil.