Expérience SpéléOrizon

Traversée de la Dent de Crolles

Trou du Glaz – grotte Annette,

Samedi 14 septembre 2013, rendez-vous à 9 heures au col du coq.

Je retrouve Clémence et Hug, Gilles et Eva, Franck et Caroline. Ce groupe d’amis a décidé de s’offrir une journée de spéléologie, leur souhait :

Spéléologir sportive traversée de la dent de crolles

Spéléologie sportive traversée de la dent de crolles

Traverser la Dent de Crolles.

 

Nous nous préparons rapidement, un sac pour deux, combinaisons, bottes, baudriers, casques et éclairages, genouillères… sans oublier de l’eau et le casse-croûte!

Les sacs sont prêts, nous aussi! C’est parti pour une heure de marche.

L’approche se fait par un grand pré montant, qui nous dévoile un panorama surprenant : devant nous, la Dent de Crolles s’élève majestueusement, derrière nous les massifs de Belledonne et du Vercors se détachent d’une imposante mer de nuage et au loin se dresse le massif des Écrins.

Arrivés au trou du Glaz nous nous équipons, revoyons ensemble les consignes de sécurité et nous engageons dans notre traversée…

Sacré courant d’air à l’entrée !!! Et oui, c’est plus de 50 kilomètres de galeries tortueuses qui se trouvent cachés sous la dent de Crolles.

rappels dans la traversée de la dent de crolles

rappels dans la traversée de la dent de crolles

Quelques minutes de progression et nous entrons dans le vif du sujet ; premier obstacle, les puits de la Lanterne. Deux rappels de 22 et 12 mètres puis un troisième de 10 mètres nous engage plus sérieusement dans notre traversée. Par deux petites escalades, nous accédons à de grandes galeries en formes de conduite forcée dans lesquelles nous croiserons de nombreux carrefours preuve de la complexité du réseau souterrain de la dent de crolles et quelques puits que nous contournerons également via des lignes de vies judicieusement installées.

Les portions de puits et de galeries s’enchaînent jusqu’à notre pause déjeuner le puits Fernand. On admire au passage l’incroyable changement de morphologie des galeries, les grandes galeries en formes de conduites forcées laissent place à des galeries plus étroites d’un calcaire érodé en lames de rasoirs.

La pause est courte… on se refroidit vite a la Dent de Crolles! Et il nous reste du chemin jusqu’à la sortie…

Nous entamons la deuxième partie de la traversée par une longue vire: « la grande corniche » puis des galeries plus étroites en formes de méandres. La fatigue commence a se faire sentir quand nous arrivons au dernier rappel, un rappel de 30 mètres. S’ensuit le passage de « l’escargot » nous avons l’impression de tourner en rond puis après un passage plus étroit nous apercevons la lumière du jour! Cela fait 7 heures que nous progressons, debout couché et en rappel dans la Dent de Crolles. Les paysages se sont enchaînés, sous nos yeux et nos bottes puis, sans se faire trop attendre la sortie se présente devant nous.

Cette fois c’est un paysage vertigineux que nous découvrons avec une vue sublime sur le Belledonne et la région grenobloise. Nous retirons nos équipements de spéléo et retournons vers les voitures.

« Durant cette journée, Martin a su nous guider et rythmer notre progression sans que nous ressentions trop de fatigue. Traverser la dent de Crolles restera une journée mémorable et tout de même pas mal sportive !! »